Le guide du moutard

C’est dans le coin lunch de chez June que nous retrouvons Anna, influenceuse et créatrice de contenus nantaise. Sur son compte Insta, sa fille Jeanne, son chien Lucien, sa déco, ses outfits et bien sûr ses voyages ! Plusieurs fois par an elle s’envole avec son mari Martin et, depuis un an, Jeanne, pour se reposer, prendre des shots de soleil, de glande, de vagues. C’est une conception de la maternité en goguette détendue, pleine de good vibes qu’Anna partage avec nous, entre rires et infos pratiques bien vues pour voyager avec un bébé.

Sur ton compte tu parles beaucoup de voyages, as-tu toujours aimé voyager ? Et ton mari aussi ?
Clairement, on travaille pour se payer des vacances ! Dès qu’on a des sous, on imagine direct le prochain voyage que l’on pourrait faire et c’est toujours très loin, avec beaucoup de soleil, des copains ! Martin adore les sports nautiques alors nos critères pour choisir une destination sont : spot de kite, de plongée ou de snorkeling, chaleur et bons restos… Bien sûr il faut que le lieu soit un peu authentique, même si aujourd’hui c’est difficile de déni-cher des endroits épargnés par le tourisme de masse.

À quel rythme voyages-tu ?
En général, un gros voyage en hiver, un gros voyage en été et une destination pas trop lointaine dans l’année. Et le reste du temps, le prépare notre prochain voyage ! J’adore organiser nos périples, cela me permet surtout de dénicher des pensions de famille, des B&B un peu intimes, loin des complexes hôteliers impersonnels.

As-tu déjà eu peur de ne plus pouvoir voyager après l’arrivée de votre bébé ?
Non ça n’a jamais été un sujet pour moi ! C’est peut-être l’insouciance ou l’inconscience de la femme enceinte, mais j’ai réservé mon voyage en Polynésie quand j’attendais Jeanne ! J’avoue, une fois arrivés à l’aéroport avant les 30 heures d’avion, on faisait moins les malins avec Martin, on s’est dit qu’on avait peut-être été trop confiants, Jeanne n’avait que 8 mois !

Quel a été son premier voyage ?
L’île Maurice ! Elle avait trois mois, je trouve que c’est l’âge idéal pour voyager sereinement avec un enfant : elle a dormi pendant tout le trajet. Il faut accepter de casser un peu son rythme, ou plutôt de ne pas faire en vacances ce que tu aurais fait à la maison.

Quel critères doivent comporter tes destinations depuis que tu es maman ?
Je me renseigne toujours sur les normes d’hygiène du pays, je suis hyper réglo sur les vaccins ou la trousse de premiers secours à emporter… Je checke aussi les hôpitaux à proximité de nos points de chute ! J’ai l’esprit tranquille en arrivant ! Je choisis aussi une destination safe. Voyager oui, mais pas à tout prix non plus…

C’est quoi votre travel mood ? Tourisme ? Rando ? Chill ?
On adore les voyages glande. Et tant mieux parce qu’avec un bébé, je trouve qu’il ne faut pas trop attendre de ses vacances, tu ne pourras pas autant visiter qu’avant. Tu peux bouger juste le matin ? C’est déjà pas mal ! Je pense que pour ne pas déchanter en voyage familial il faut préparer sa tête à ce nouveau rythme. L’arrivée d’un enfant dans un couple ou une famille peut fatiguer au quotidien, les vacances sont faites pour se reposer, passer de longs et bons moments en famille, plus forcément pour crapahuter. Nos vacances idéales sont drivées par les paysages, l’accueil, la bonne bouffe. C’est vrai qu’on recherche moins les sites touristiques et culturels, je trouve que les vacances passent trop vite quand on change de spots tous les soirs ou qu’on applique un programme intense dans la journée.

Pourquoi choisissez-vous de partir au soleil avec ton mari ? Le ski ou les destinations nordiques ne t’ont jamais séduite ?
Le froid c’est trop galère avec les enfants ! Il faut qu’ils soient bien emmitouflés, les habiller et les déshabiller peut prendre un temps fou dans la journée. Rien que m’imaginer avec une énorme valise remplie d’accessoires, je ne suis déjà plus en vacances ! Alors qu’ au soleil tu dois garder un rythme très posé pour éviter les coups de chaleur. En revanche on veille à choisir des destinations pas trop caniculaires car en vacances au soleil, on ne peut déjà pas sortir de 11 heures à 16 heures alors si le reste de la journée c’est impraticable pour un enfant c’est dommage de ne pas pouvoir voir du pays !

Quelles sont tes idées de prochains voyages ?
Cet été nous partirons tous les trois, et on hésite entre la Thaïlande, le Brésil, Bali. Tu vois, il y a toujours une plage et un spot de kite dans nos targets ! Sinon la Turquie, la Croatie ou l’Albanie nous tenteraient bien ! On veut profiter à fond du fait qu’elle ait moins de deux ans et que le billet d’avion soit gratuit pour elle pour partir loin.

Côté valise, quelles sont tes recommandations pour les mum-to-be globe- trotteuses ?
Ne surtout pas trop s’encombrer, on trouve tout sur place dans presque tous les pays. Vous pouvez aussi contacter en amont l’hôtel pour faire le point sur les équipements qu’ils peuvent mettre à votre disposition…

Polynésie, île Maurice, La Réunion, tes destinations obligent à passer quelques heures en avion avec ton bébé… Comment ça s’est passé pour vous ?
Pour occuper Jeanne et ne pas arriver trop fatigués en vacances, on fait des quarts de dodo toutes les deux heures avec Martin ! Pour Jeanne, on l’aide à décompresser en lui donnant à boire autant de biberons qu’elle le souhaite, téter et déglutir aide les bébés à passer le cap du décollage. On s’encombre le moins possible : juste le biberon et le lait en poudre, on n’hésite pas à demander de l’eau à bord, et un berceau pour endormir le bébé. Quand on a un enfant speed, je conseille de prévoir un vol de jour, histoire que son agitation ne perturbe pas votre sommeil ou celui de vos voisins.

D’ailleurs le jet-lag, tu le gères comment ?
Le mien ou le sien ?! Non en fait, elle le subit beaucoup moins que nous, il lui faut environ deux jours pour retrouver son rythme !

 

« Tout ce que tu aimes, fais-le avec ton bébé ! C’est vrai, la vie change mais c’est toi qui décides de ta nouvelle vie. Pour un voyage c’est pareil… »

 

Qu’ emportes-tu dans sa valise ?
Dans la valise, je prévois surtout des bodies et des couches, évidemment bob et crème solaire. Pour le reste, j’ai déjà tenté l’expérience de partir avec une valise pleine de jolies tenues et au final la plupart des fringues n’ont pas quitté le sac ! Pour la plage, je prévois deux bodies anti-UV et j’alterne toute la journée pour qu’elle reste au sec entre deux barbotages. Une gigoteuse compacte (les destinations ensoleillées réservent des nuits plus fraîches), une moustiquaire, une housse de poussette occultante… Je pars aussi avec une mini-piscine gonflable, très pratique pour le bain, mais aussi pour la plage ! Soit on lui remplit avec un peu d’eau pour qu’elle barbote à côté de nous, soit elle y joue le soir, ça limite les poignées de sable ingurgitées !

As-tu l’impression que tes voyages sont moins riches ou moins exaltants qu’avant ?
Non, je suis lucide, les déceptions sont les mêmes qu’à la maison (horaires, nuits courtes, changement de plans). Tout ce que tu aimes, fais-le avec ton bébé ! C’est vrai, la vie change mais c’est toi qui décides de ta nouvelle vie. Pour un voyage c’est pareil… Si tu n’aimes que la plongée, ne te résous pas à glander autour de la piscine avec ton bébé ! Pars avec une nounou ou réserve dans un endroit qui prend en charge les bébés ! Tu peux tout faire avec ton bébé, il faut juste mieux préparer ton voyage, et bien réfléchir à la journée type qui t’attend.

Que penses-tu que tes voyages apporteront à tes enfants ?
J’aimerais que nos périples les aident à garder l’esprit ouvert, à faire les choses avec plus d’aisance. En voyage, on discute avec tout le monde, Jeanne passe de bras en bras… Ça change tout ! Elle a fait son premier jour de crèche le surlendemain de notre retour de Polynésie, sans aucune difficulté, je suis sûre que ça a influencé sa capacité d’adaptation. Ça nous exerce aussi nous, les parents, à être plus cool. On déconstruit un peu ses repères pour qu’elle se sente bien partout.

Quels petits ajustements as-tu été obligée de faire en voyage ?
Oublier mes principes. Lors de notre premier voyage, à notre arrivée à l’hôtel je l’ai nourrie à la demande, sans respecter ni son rythme ni les quantités qu’on avait fixées à la maison : elle se réveillait, je la nourrissais ! J’ai pris sur moi mais elle avait besoin de ça pour « atterrir ».

Ton meilleur souvenir kid-débrouille ?
On était sur la plage avec nos bières et on avait installé le lit parapluie de l’hôtel à côté de nos transats ! Elle jouait dedans, nous, on était hyperrelax puisqu’elle n’avait plus accès ni au sable ni à l’eau ! On a tous les trois profité du coucher de soleil c’était fou ! La photo souvenir est pas mal aussi !

Ta plus grande émotion mum-trotteuse ?
Une excursion pour aller voir les baleines à Moorea. On avait mis la poussette sur le boat c’était dingue. Quand j’y pense, elle n’avait que huit mois !

Ton appréhension ?
Voyager avec plusieurs enfants… Je ne gère pas du tout le manque de sommeil ! Je pense attendre que Jeanne soit autonome pour envisager de voyager avec deux enfants, qu’elle puisse manger le plateau-repas dans l’avion, s’habiller toute seule ou pouvoir lire tranquille si c’est le rush avec le bébé !

Les destinations que tu évites ?
On évite clairement les capitales pour l’instant ! Rome, Lisbonne, trop de côtes à grimper avec ton bébé ou ta poussette !

@_annafiorentino_
annafiorentino.com