Trash

Ou comment limiter les déchets domestiques à l’arrivée d’un bébé !

Lingettes lavables
À utiliser comme coussinet d’allaitement et lingettes de change pour le bébé. Prévoyez 50 lingettes de change (coton, gaze, laine) et 10 avec une face polaire pour nettoyer le visage de votre bébé avec douceur. À raison de 8 changes par jour, 2 à 3 lingettes utilisées par change, vous épargnez à votre poubelle près de 500 cotons par mois ! Gloups !

Culottes absorbantes
Si vous n’avez pas encore testé les slips menstruels, c’est l’occasion de leur faire passer le test des lochies (saignements post-accouchement), qui peuvent durer plusieurs semaines. On vous laisse calculer le nombre de serviettes hygiéniques économisées ?
Marguette.com

Loc naissance
Plutôt que d’acheter, stocker et finalement jeter, vous pouvez louer le matériel de puériculture (poussette, transats, lit parapluie, siège auto), les vêtements de votre bébé et… les couches !
Hipopo.fr : vente et location de couches lavables Hamac (made in France)
Locacouche.com, mapetitecouche.fr : location de couches lavables Babyclo.fr : box de location de vêtements de bébé (en coton bio !)
La Caverne d’Ali Bambin : location lit (en rotin !), siège auto, poussette, transats (103 rue de la Patrouillerie 44700 Orvault)
Bébé Cash : relais location de poussette Kidelio, (106 boulevard des Poilus 44300 Nantes)

Lange & gant
Votre grand-mère avait raison, le gant de toilette c’est le best. Plébiscité par beaucoup de structures collectives, le gant humidifié à l’eau chaude est le meilleur moyen de nettoyer le siège de votre bébé en limitant les réactions cutanées. Le lange quant à lui est redevenu notre BFF. Il sert d’alèse, il permet d’envelopper les nouveau-nés pour les premiers bains, d’emmailloter les plus inquiets pour qu’ils retrouvent leur position foetale, il sert de bavoir à toute épreuve et quand il est trop pourri, il devient une lingette de change. Anticipez environ 5-7 langes avant la naissance.

Produits d’entretien
Terre de Sommières : ciao les traces de pneu de votre bébé. Savon de Marseille : taches de vomis coriaces et lessive à râper. Savon noir : à diluer pour les surfaces lisses de la table à langer, les barreaux du lit, le sol de la chambre.

Spray nasal
Pour moucher votre bébé dès un mois, changez les minibouteilles de sérum physiologique par un spray nasal 115 ml (spécial bébé, en pharmacie) recyclable.
Physiomer 100 % eau de mer naturelle, nourrissons dès 1 mois, en pharmacie.

Petits pots
Privilégiez les emballages en verre des petits pots, les grands pots de compote plutôt que les portions individuelles, et pour les plus motivés, embarquez-vous dans l’incroyable aventure de la yaourtière, du Babycook, de la congélation de purées en avance, et dites adieu à vos dimanches soir pépou devant Netflix. Médaille du zéro déchet garantie.

Couches lavables
Ok, c’est le big sujet de la maternité écoresponsable. En moyenne un enfant rempli 1 tonne de couches (!), qui mettront 500 ans à disparaître si elles sont enfouies (chiffres Bebezerodechet.com). Avant de vous lancer dans l’aventure, on vous conseille d’étudier les différentes marques de couches lavables, et d’avoir conscience que c’est un marché récent, les produits sont encore un peu chers et sans uniformité entre les modèles de chaque marque. Il existe plusieurs types de couches lavables : TE1 (tout-en-un, vous retirez et lavez la couche à chaque fois qu’elle est sale), TE2 (tout-en-deux, vous retirez et changez l’insert à chaque change mais vous gardez la couche imperméable), TE3 (tout-en-trois, le modèle hybride de la couche lavable puisque vous pouvez y adapter des inserts jetables !
Mais beaucoup de parents ayant testé les couches lavables ne reviendraient plus en arrière, et la lecture des sites et blogs dédiés au sujet va vous aider à chasser vos préjugés sur ces produits ! C’est aussi un investissement de départ (à partir de 30 € le kit d’essai puis une vingtaine d’euros par couche). L’idéal est de tourner avec 2-3 culottes imperméables et une quinzaine de doublures intérieures. Pour vous aider à comparer, votre budget mensuel de couche est de 30 à 40 € les trois premiers mois, puis environ 25 à 30 € jusqu’à 18 mois. Pour ceux qui ne sont pas prêts à se lancer dans l’aventure, de nombreuses marques françaises proposent des alternatives plus greens aux couches jetables : moins toxiques pour les bébés, et beaucoup plus faciles à recycler.
Couches lavables : hamac.com, apiafrique.com (made in Africa), bambinomio.fr
Couches green : lillydoo.com, joone.fr, lespetitsculottes.com, little-big-change.com

Emballages plastiques
Pour composer la trousse de toilette de votre bébé, un liniment (pour nettoyer et protéger le siège), une eau nettoyante (pour le visage, les mains) et un gel nettoyant (pour le bain) peuvent suffire les premiers mois. Mais comme vous les utiliserez au quotidien, leurs emballages vont rapidos peupler votre poubelle. Pour les limiter, préférez le pain de savon, saponification à froid, fabriqué à côté de chez vous, PH neutre, sans trop de parfum. De nombreux tutos proposent des recettes de liniment et eau nettoyante home made à conserver dans des flacons en verre. Dès l’arrêt de l’allaitement, le lait en poudre nécessite une grosse consommation d’eau de source en bouteille (environ 1 par jour les premiers mois et avant diversification). En France, 25 millions de bouteilles en plastique sont jetées par jour. Avec l’avis du médecin généraliste et dès les 6 mois de votre bébé, vous pouvez lui donner l’eau du robinet, en la faisant bouillir préalablement si besoin. Si l’eau de votre commune ne vous permet pas cet acte de rébellion, vous pouvez également opter pour les bombonnes de 5L d’eau, à condition de la conserver au frigo une fois ouverte.
Savonneries artisanales locales : lindosavonnerie.com, luluetguite.fr, savonnerie-cru.fr